L’art de MISS ME en dit long sur des sujets qui doivent être abordés.

Unframed est une série documentaire qui dresse le portrait d’une nouvelle génération d’artistes qui mettent l’art urbain contemporain à l’avant-plan. Le troisième épisode présente MISS ME, une artiste qui expose courageusement son histoire à travers l’art.

Pas besoin de lui retirer son masque pour comprendre ce qui motive MISS ME. Plus jeune, elle était étiquetée comme une minorité; elle s’est donc associée à un public diversifié et a canalisé ses expériences au moyen d’un art qui interpelle les gens.

Il y a quelques années, MISS ME a subi un traumatisme qui a complètement changé sa façon de voir les choses. Pour guérir, elle devait trouver un autre moyen de s’exprimer sans censure dans un environnement non contrôlé. Tout naturellement, elle a fait son entrée dans les rues de la scène artistique montréalaise.

Inspirer les femmes à travers l’art

« J’ai toujours créé pour gagner ma vie, mais je ne le faisais pas de cette façon. »

Ceux qui se reconnaissent dans l’art de MISS ME n’en sont pas choqués. Ses œuvres les font sentir plus forts. Et l’artiste ne véhicule pas seulement ses messages dans la rue. Elle le fait par l’entremise de vidéos, de photos, de discussions, bref, de tout ce qui peut joindre un public. Elle est prête à tout pour foncer et faire passer son message.

« Je ne m’amuse pas à mettre les gens dans une situation inconfortable sans raison. »

 

Regardez la vidéo pour mieux comprendre la vision de MISS ME.

Unframed Episode 3: MISS ME

Venez voir ses œuvres en personne au Festival Mural 2018 à Montréal, du 7 au 17 juin.

Ne manquez pas le reste de la série Unframed! Découvrez l’histoire de Fluke ici et celle de Ricardo ici.

#SoyezCurieux